vignette

> > Interview de Mayliss MOYA, chargée de développement de la LBHB

Interview de Mayliss MOYA, chargée de développement de la LBHB

Rencontre avec Mayliss MOYA, nouvelle chargée de développement à la Ligue de Bretagne.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je viens de Perpignan. J’ai commencé à jouer au handball à l’âge de 15 ans à Argeles-sur-mer. J’ai ensuite rejoint le club de Perpignan pour évoluer à un niveau de jeu plus élevé. A 18 ans, j’ai fait mes premiers pas dans l’encadrement en prenant en charge une équipe jeune (U12).

Lorsque j’ai passé mon premier diplôme fédéral, j’ai fait la rencontre du CTF des Pyrénées Orientales, Dorian LEPEUVE, qui avait fait un BPJEPS activité physique pour tous. Il m’a alors parlé de cette formation et des perspectives professionnelles associées. C’était étonnant, même extraordinaire de découvrir qu’on pouvait faire de sa passion son métier !

Au départ, je bénéficiais d’un contrat aidé, puis j’ai alterné chaque année formation fédérale et formation professionnelle avant de me lancer dans un DEJEPS perfectionnement sportif mention handball à Aix en Provence. C’est là-bas que j’ai eu la chance de rencontrer quatre bretons dont Mikaël Danigo.

Mikaël m’a fait savoir qu’il recherchait un éducateur à Plouagat. Ayant pris conscience que je devais acquérir de nouvelles compétences et évoluer, j’ai accepté de venir découvrir cette terre de handball, avec, évidemment, l’appréhension d’aller dans « le nord » ! Chez nous le nord se situe après une petite ville qui s’appelle Rivesaltes… à 10 minutes de Perpignan !

C’est donc en Août 2014 que j’arrive en Bretagne et que je découvre un autre Handball, dans un club structuré, avec de réelles compétences dans l’encadrement et sur le terrain. C’était pour moi un vrai challenge d’essayer de faire fonctionner le club au mieux avec mon peu d’expérience. Après une première année compliquée et le départ de plusieurs entraîneurs ; il a fallu trouver des solutions, des idées et reconstruire une équipe technique.

Nous avons donc fonctionné de la même façon que pour la formation d’une joueuse, c’est à dire de façon pyramidale. Nous avons rapidement proposé aux jeunes issus du club de s’investir dans l’association. Cinq ans plus tard, l’équipe technique du club est composée à 70% de jeunes joueuses.

Aujourd’hui je suis contente d’avoir vécu cette expérience et je souhaite maintenant me projeter vers de nouveaux horizons.

Qu’est ce qui t’a donné envie de postuler à la ligue ?

Au départ j’avais envie de changement. Après ces quelques années comme éducatrice en club, je souhaitais que le handball redevienne une passion. J’avais besoin de renouveau, de me fixer de nouveaux objectifs.

Je ne savais pas si je souhaitais reprendre des études…ou postuler dans un nouveau métier en lien avec l’éducation, la formation ou le développement…

Puis l’offre de la Ligue est arrivée au bon moment avec un projet riche qui répondait à mes envies. J’avais à coeur de faire de nouvelles rencontres, de pouvoir échanger sur ces expériences vécues et les partager pour aider si possible d’autres associations.

Je suis aussi une compétitrice dans l’âme… et pour avoir été au coeur du handball Costarmoricain, je pense que c’est un super challenge à relever !

Quelles sont tes missions principales ?

Mes missions principales sont orientées sur l’accompagnement des clubs et des secteurs de proximité. C’est réellement l’objectif du poste. Ne pas faire à la place de… mais accompagner, conseiller, soutenir les clubs dans leurs projets et actions. Je m’impliquerai aussi dans les divers dossiers de l’équipe développement : les relations avec le milieu scolaire, le développement des offres de pratique ou encore la structuration de la pratique des écoles de hand.

L’objectif fixé par les élus de la Ligue de Bretagne en lien avec le responsable du service est de contribuer à l’augmentation du nombre de licenciés en trouvant les leviers pour fidéliser davantage les handballeurs costarmoricains et pour développer l’activité dans les lieux où cela est encore possible.

Il y a sans doute des dynamiques entre les clubs à créer, des partages d’expériences possibles pour développer le handball dans les Côtes d’Armor.

Et quelles sont tes premières impressions ?

Depuis que je suis arrivée, j’ai découvert une équipe de travail positive et qui cherche à s’entraider pour atteindre des objectifs communs.

Tout cela m’a très vite mise à l’aise. Je suis très motivée et même si le contexte est particulier, j’ai pleins d’idées pour poursuivre le travail déjà effectué sur le territoire.

Je prends de nouveaux repères, découvre mes nouveaux collègues. J’ai hâte de pouvoir rentrer dans le coeur du métier et pouvoir me rapprocher des clubs.

Interview Mayliss MOYA