vignette

> > Éva Lagarde, la petite soeur au sifflet

Éva Lagarde, la petite soeur au sifflet

Championnats du monde UNSS. À peine revenue sur les parquets après une grave blessure au genou, la soeur de Romain officiera en tant qu’arbitre au Qatar.

Membre du pôle de Brest, et promise à un bel avenir, Éva Lagarde avait « disparu des radars » depuis deux ans. « Je me suis gravement blessée au genou : ligaments croisés plus ménisque. Il a fallu faire preuve de patience avant de revenir, confie la petite soeur de Romain, le demi-centre du HBC Nantes (D1). Mais je n’ai jamais douté de retrouver les terrains. »

La patience de la jeune femme (17 ans) a été récompensée par un retour à la compétition, le 28 janvier, contre Rouen, sous les couleurs de Lanester (Nationale 3). Mais le plus beau était à venir, avec une convocation aux championnats du monde UNSS au Qatar (du 21 février au 2 mars), en tant… qu’arbitre.

« C’était d’autant plus inattendu, que je ne suis pas arbitre officiel, poursuit Éva Lagarde. En UNSS, ce sont des joueurs et joueuses qui arbitrent. Amélie Sigwart (conseillère technique départementale) m’a demandé de le faire, en accompagnant le Lycée Jean-Macé lors des interacadémies et des championnats de France. Et c’est comme cela que je me suis retrouvée à arbitrer une finale plutôt houleuse. »

Une finale houleuse, qui lui a permis de gagner son billet pour le Qatar, si l’on en croit Amélie Sigwart. « Éva a une grande capacité à écouter. Mais elle sait aussi faire preuve de tempérament, en prenant le dessus quand la nervosité et les insultes pourraient la déstabiliser. C’est grâce à ces qualités qu’elle a été retenue parmi le binôme français. Après tout ce qu’elle a vécu, qu’elle profite à fond de cette belle parenthèse. » Après son grand frère, Romain, qui a disputé son premier championnat d’Europe avec l’équipe de France en janvier, Éva Lagarde aura donc la joie de participer à un Mondial.

Article Ouest-France - 13/02/2018
Crédit photo Clément Le Calvé