vignette générique

> > > > Interview de Léna GUIHENEUF : jeune bretonne du comité d’organisation du (...)

Interview de Léna GUIHENEUF : jeune bretonne du comité d’organisation du Mondial 2017

Sandra CADIOU, présidente de la commission développement du Comité du Finistère de handball, a interviewé Léna.

- Portrait :

Léna GUIHENEUF a 15 ans. Elle débute le hand à l’âge de 7 ans à l’École de Hand du HBC CAP SIZUN où elle est licenciée pendant 7 ans. La saison dernière, elle rejoint le club de l’AL CHATEAULIN où elle joue au poste d’arrière gauche. A la rentrée 2014, elle intègre le CLE de Brest en classe de seconde.

C’est dans une démarche personnelle que Léna a répondu au mail de la FFHB, reçu pendant les vacances, qui proposait aux jeunes handballeurs français de 15 à 17 ans d’intégrer la cellule communication du comité d’organisation du Mondial 2017. Après plus d’un mois et demi d’attente, elle n’y croyait plus.

- Pourquoi a-t-elle posé sa candidature ?

Tout d’abord, parce que le hand est sa passion, que c’est une réelle opportunité de vivre un évènement d’une telle dimension de l’intérieur. De plus, cela se rapproche du domaine dans lequel elle souhaiterait travailler plus tard, à savoir le journalisme.

- Pourquoi a-t-elle été choisie ?

Le choix s’est porté sur Léna pour plusieurs raisons. Premièrement, elle avait l’accord de ses parents. Sa passion pour le hand, son parcours et son âge ont fait le reste. En outre, elle vit géographiquement dans l’un des territoires hôte du Mondial 2017. En effet, Brest accueillera la Coupe du Président. Le projet est porté par Brest Métropole, la ville de Brest et par la Ligue de Bretagne de Handball.

Pour elle, c’est une aventure humaine, riches en apprentissages et découvertes. Elle sera au cœur de l’évènement de part sa présence sur les lieux.

- Qu’est-ce que l’on attend d’elle ?

La cellule communication du Comité d’Organisation attend d’elle et des 6 autres jeunes, qu’ils servent d’intermédiaire et qu’ils créent une effervescence autour du Mondial 2017. Aussi, répondre à notre sollicitation fait parti de son rôle.
Enfin, Léna n’est pas contre pouvoir être, pendant et après le Mondial 2017, une ressource pour le handball finistérien et breton.

L’un des 7 jeunes vient du monde du handi sport. Ils ont été choisis parmi 2000 candidats. Certains d’entre eux étaient présents à l’occasion du lancement du Mondial 2017 le vendredi 13 mars.

Représentants de leur génération au sein du Comité d’organisation pendant toute la préparation, ils seront leurs envoyés spéciaux tout au long du Championnat du Monde.